samedi 15 décembre 2012

Ces phrases qu'il vaut mieux éviter ....




Au fil de notre aventure PMA, nous avons relevé quelques phrases clés qui nous ont été servies, et qui nous ont particulièrement agacés, voir bien mis en colère. Vous qui venez sur ce site pour en savoir plus sur la PMA parce que vos amis, ou des membres de votre famille sont concernés, voici ce qu'il faut ABSOLUMENT éviter de leur dire.




"Vous y pensez trop, c'est pour ça que ça ne fonctionne pas ! "

C'est le top du top. Il faut comprendre une chose : quand vous entrez dans un cycle de PMA, vous vivez PMA, vous mangez PMA, vous dormez PMA, vous buvez PMA. Aucune chance de ne pas y penser même 5 secondes. Pourquoi ? Parce que votre épouse a mal, parce qu'il y a le traitement, les échographies, les prises de sang quasi quotidiennes. Votre vie est en stand by pendant toute la PMA.

" Vous vous y prenez mal ! Regardez, nous, ça marche à tous les coups !"

Des couples ont le luxe de "viser" les dates de naissance, de faire un rétro planning, pour se faire la mega nuit se sexe de folie juste à la bonne date, et hop, l'affaire est faite. Si c'est votre cas, ne trainez pas la nuit dans les couloirs de la PMA, vous risqueriez de vous faire égorger.

" Quelques minutes de plaisir, vingt ans d'emmerde "

Rappelez vous que les parents des enfants nés de la PMA zappent les minutes de plaisir, pour passer directement aux vingt ans d'emmerde. Et qu'ils en rêvent.

" Dans la vie, il faut savoir être patient "

C'est souvent une femme avec cinq enfants qui vous dit cela. Elle est servie, et elle n'a jamais eu à se poser de questions sur le sujet. Quand, à force d'essayer sans succès, le compteur défile, les couples en PMA ont au contraire toutes les raisons d'être impatients.

" Alors, toujours pas d'enfant ? Vous voulez le mode d'emploi ? "

Par défaut, ne jamais aborder cette question sous cet angle. Mieux : ne jamais poser la question ! Car de deux choses l'une : soir le couple ne veut pas d'enfant, et dans ce cas, inutile d'en discuter. Soit ils n'arrivent pas à en avoir, et dans ce cas, mieux vaut ne pas poser la question. Quant au "mode d'emploi", oubliez, c'est mon conseil !

" Allez, relativisez, ce n'est pas la mort non plus "

La stérilité, ce n'est pas la mort : c'est l'absence de vie. Je me suis toujours dit que nous n'avions pas de cancer et que notre vie n'était pas en danger. Mais bizarrement, ça ne m'a jamais beaucoup aidé. Ceux qui arrivent à relativiser ont souvent déjà des enfants, ou ne souhaitent pas en avoir.

" Tu sais, il y a des petites pilules pour ça "

C'est ce qu'on m'a dit un jour : cette personne venait d'apprendre ma stérilité par indiscrétion interposée. Pour lui, le traitement de ma stérilité était simple. Le médicament miracle avait un nom : le VIAGRA ! Il confondait joyeusement stérilité et impuissance. Pas d'étonnement donc si vous comprenez que les hommes parlent très rarement de leur état.

" Boah, allez, il ne faut pas avoir peur des piqûres "

Les rares personnes qui savent ce que veut dire PMA ou AMP se font une idée simpliste du sujet. Pour eux, ce sont deux ou trois injections, une nuit d'amour de folie, et le tour est joué. Ils s'imaginent que vous vous en faites tout un monde pour quelques piqûres, sans avoir la moindre idée de tout ce qu'il y a autour. Je ne pousse pas à l'achat, mais faites leur lire le livre (;->).

" Vous avez pensé à l'adoption ? "

La phrase qui tue. Genre, c'est foutu. Et surtout, on vous trouve assez débile pour ne jamais avoir pensé un jour que l'adoption puisse être le dernier recours.


Vous avez ajouté ....
Après publication de ce blog, voici les phrases que vous avez ajoutées, au travers de vos commentaires sur la page Facebook PMA (cliquer ici) :

- Isabelle : "Attention, le temps passe, tu n'es plus toute jeune, faudrait pas tarder pour avoir un enfant ...


6 commentaires:

Anonyme a dit…

nouvelle lectrice de cette page grace aux maternelles, et que dire en lisant ce post a part hélas tellement vrai. les gens ne se rendent pas compte du mal qu'ils font en posant cette petite question: "et les enfants vous y songez?" quelques mois seulement après le mariage alors que ce mariage justement en plus d'etre le signe de notre amour, nous permettait de nous changer les idées, de ne plus penser qu'a avoir un enfant.
au bout de plus d'un an de cette fameuse question je ne répondait plus "on a le temps" mais "on essaye depuis pusieurs années et ça ne marche pas" et là j'adorai voir leur tête.....

Chris a dit…

Ouf, vous me rassurez. Je m'explique. Passé le moment de stupeur, quand il nous arrivait qu'une personne nous demande s'il nous fallait nous donner "le mode d'emploi", je ressentais moi aussi un vrai plaisir à lui expliquer que médicalement, nous ne pouvions pas avoir d'enfant sans aide, et que potentiellement, nous ne pourrions peut être ne jamais en avoir et que ça nous rendait malade. Alors, mon interlocuteur se trouvait tout bête, et il ne savait plus où se mettre. Pendant longtemps, je me disais que j'étais un peu malsain de tirer de la satisfaction de le mettre dans l'embarras, avant de comprendre que je ne faisais que lui faire toucher du doigt le propre malaise que sa maladresse générait chez mon épouse et chez moi.

1bichon a dit…

Je me demande si les personnes se rendent compte de ce qu'ils disent? est-ce par ignorange? par bêtise?
Toujours est il que, ça fait mal, tellement mal que parfois, on finie par ne plus vouloir voir son entourage, c'est ce qui m'arrive.

Bounty Caramel a dit…

J'ajoute le "n'y pense pas" (évidement en pma, so easy d'oublier) le "je connais des amis qui bla bla bla adoption bla bla bla tombé enceinte...." (ou la version l'enfant adopté comme otage inconscient de stérilet - celle là elle m’ennerve à un point), le retour de vacances avec un "alors ca a marché ?" (car forcément en vacances ca marche...), le "toujours pas ?", le "c'est psychologique votre problème de toute façon ?"... Bon, je m'arrête là, la liste est si longue... Merci de ce bien beau blog de papa malgré tout ! C'est toujours chouette d'avoir le point de vue masculin !

L'Orely a dit…

Je peux rajouter le "cet été ça va marcher, avec le soleil les vacances, penser à rien" sauf quand on est en traitement même pendant les vacances ;-)
Et aussi "si j'avais été toi, j'aurais fait plein d'autres choses, j'aurais vu d'autres médecins..." de quelqu'un qui a eu 3 enfants sans problème.. .
La liste est longue et je pense que chacun(e) aura son anecdote :-)
Merci et bravo pour votre blog

caline a dit…

Mon dieu que ces phrases sont horribles ! heureusement je n'ai pas tout entendu, certaines forcément mais pas toutes ! j'aurais pu être méchante